LE CHANGEMENT

Tout d'abord pour changer, selon Florence Servan Schreiber nous avons besoin conjointement de 3 de nos capacités :

- ressentir

- agir

- comprendre

Si nous agissons sans ressentir, sans comprendre, le changement ne s'opère pas.

Se transformer prend du temps, celui de créer de nouvelles habitudes.

Le premier pas vers le changement est celui de l'OUVERTURE.

Poser des questions et ayez de la curiosité constamment. La soif d'apprendre leur a permis d'être plus satisfait.

Pour être heureux soyons humble et en éveil.

CHANGER POUR METTRE SES LUNETTES APPROPRIEES

1-LA SPIRALE DU POSITIF

2-SE FAIRE CONFIANCE

3-DEVENIR OPTIMISTE

L'optimiste accepte le diagnostique (en cas de maladie par exemple) et il cherche des à présent comment tirer partie de cette situation contrariante. L'optimiste active la capacité à détecter les bénéfices en toutes circonstances.

L'optimiste porte sur lui même un regard bienveillant.

L'optimisme n'est pas seulement une confiance en l'avenir mais aussi le niveau d'assurance ou de doute que l'on éprouve par rapport à nos chances de succès, de l'atteinte d'un but ou de notre faculté à éviter une situation que l'on redoute.