3757_test

Il y a des choses qui me rendent triste et comme toutes émotions negatives je ne les aime pas.

Mais je dois les accepter et les exprimer.

J'étais au magasin  avec mon petit bonhomme de 2 mois et je vois cette femme d'une quarantaine d'année qui demande une bouteille de pastis.

L'odeur de sa bouche déjà alcoolisée.

En sortant elle titubait avec son sac garni de son "precieux".

Elle était bien habillée et coiffée et elle était ivre.

Avais-je des raisons d'être triste?

Je ne la connais pas.

En fait j'ai une peur de l'alcool...

Mon père en est dépendant et il en souffre par rapport à ses proches qui lui disent que c'est nocif.

Lui se plaît dans cet état autant que j'ai peur qu'il commence à dérailler. 

En effet, il peut être joyeux et puis d'un coup être très méchant et violent.

Je suis traumatisée par certain de ses  comportements liés à l'alcool.

Du coup je ne bois pratiquement pas et j'ai une très mauvaise image de cette substance.

De voir cette femme, car en tant que femme moi même, je me suis dit mais pourquoi, j'ai pensé à  lui demandé si elle allait bien.

Elle était sur sa lune.

Peut être qu'elle était heureuse comme ça.

Et moi j'étais triste de la voir ainsi.

Elle était heureuse alcoolisée et j'étais triste de la voir ainsi mais tellement heureuse en de promener mon fils qui me rends si heureuse.

Les émotions négatives comme positives sont un cadeau pour nous les humains. 

L'alcool lui permet-il de transformer ces emotions, sûrement.

Moi quand je vais pas bien au lieu d'accepter simplement, je vais me chercher du sucre du réconfort.

Parce que dans notre culture on a pas le droit d'être faible....

Et j'en reviens au livre qui m'a aidé "Les vertus de l'échec" moi qui a peur de tout et de l'échec ce qui m'empêchait d'entreprendre quoi que ce soit...